Pathologies spécifiques au vieillissement, quand faut-il faire recours à un gériatre ?

Les moments les plus funestes de l’existence sont parfois vécus devant un miroir. On est généralement horrifié par l’image qu’il reflète à un certain âge. Les marques du temps qui passe transparaissent irrémédiablement sur notre visage. Ce pernicieux rappel de notre vulnérabilité est d’autant plus effrayant que nous cherchons en vain la recette infaillible d’une cure de jouvence.

Cependant, à défaut de contrer l’horloge biologique, on peut bien s’adapter à ses vices. De nombreuses pathologies surviennent avec l’âge. Certaines parmi elles sont dégénératives alors que d’autres sont invalidantes. Quand faut-il alors solliciter les services d’un gériatre ? Nous nous évertuons à apporter une réponse à cette question dans cet article.

Les pathologies cardio-vasculaires

Les maladies cardio-vasculaires représentent un ensemble des pathologies qui affectent le cœur et l’appareil circulatoire. Ces pathologies sont entre autres l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, les accidents vasculaires, l’arythmie cardiaque, etc.

 En effet, ce sont les personnes âgées qui sont les plus exposées à ces pathologies. Plus l’âge avance, plus l’organisme perd certaines capacités qui lui permettaient d’assurer son équilibre physiologique. 

La dégénérescence cellulaire est également un processus inhérent à la vieillesse. Elle expose ainsi les personnes âgées à de nombreuses maladies.

Afin d’éviter que l’état des personnes mises en cause ne dégénère, il est vivement souhaité de consulter un gériatre, surtout quand des signes précurseurs deviennent récurrents. Par ailleurs, si vous souhaitez bénéficier des soins à domicile à la suite d’une période d’hospitalisation, consultez le site https://www.urmad.fr. Vous y trouverez des professionnels qui sauront assurer votre maintien à domicile à travers la mise en place d’un cadre de vie sécurisé et adéquat pour la suite de votre traitement.

Altération de la mémoire et maladies neurologiques

Les atteintes neurologiques sont des pathologies typiques des séniors. Autrement dit, la mémoire devient moins fidèle au fur et à mesure que l’âge augmente.

Toutefois, la perte de mémoire peut être liée à une simple fatigue ou à des maladies neurologiques très graves telles que la maladie d’Alzheimer, la démence… Elle peut être aussi liée à des situations bénignes, dont la prise des médicaments, la prise de substances psychoactives, le stress ou une carence en vitamine B1 ou B12.

Il faut néanmoins noter que les causes de la perte de mémoire sont nombreuses ; d’où l’importance de consulter un médecin ou un gériatre dès la manifestation des premiers troubles de mémoires.

Chutes et traumatismes

Plus on vieillit, plus le risque de chute augmente. Cela peut parfois conduire au décès. Les conséquences d’une chute sont généralement traumatiques, entraînant parfois de graves lésions.

Suite à une chute, il peut arriver que la victime soit immobilisée au sol pendant une période relativement longue. Cela peut entraîner de lourdes conséquences psychologiques et physiques, en particulier pour les personnes âgées de plus de 80 ans. Un rendez-vous chez le gériatre est donc préconisé lorsqu’un tel incident survient.

Vieillissement des organes des sens (surdité, cécité)

Le vieillissement de l’organisme se manifeste aussi par une défaillance des organes sensoriels chez les personnes âgées. Ainsi, on note une dégradation de l’audition, conduisant à la surdité. Il y a aussi la baisse progressive de la vision jusqu’à la cécité.

De même, il se produit parfois une altération des facultés gustatives. La défaillance des organes sensoriels conduit également à une diminution des sensations tactiles. Lorsqu’une défaillance partielle des organes de sens se manifeste, il est donc impératif de consulter un médecin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *