Retard de règles : faut-il s’inquiéter ?

Pendant que le retard des règles est source de joie chez certaines femmes, elle constitue une réelle situation d’inquiétudes pour d’autres. Surtout lorsque celles-ci n’ont pas adapté de moyens de contraception. Alors, est-il nécessaire de s’inquiéter lorsque vous avez un retard de règles ? Où est-ce juste une irrégularité passagère ?

Qu’entend-on par retard de règles ?

Il faut noter que lorsque vous avez un cycle irrégulier, il est souvent difficile de définir si vous avez un retard de règles. Par contre, dans un cas régulier, le cycle est de 28 jours selon la théorie. Ainsi, chaque 28 jours, vous êtes censé avoir vos règles. Alors si à la date prévue, vous n’avez pas eu vos règles jusqu’à un délai allant de plus de 3 à 4 jours, on parle de retard de règles.

Le retard de règles : les cas nécessitant un recours médical

Il y a des cas de retard de règles qui nécessitent que vous consultez un médecin. Surtout si le retard est de plus d’une semaine. Mais cela ne signifie pas forcément que vous devez vous inquiéter. Cela peut être dû à plusieurs facteurs.

Il s’agit d’abord de la grossesse. C’est d’ailleurs l’un des premières raisons auxquelles pensent les femmes lorsqu’elles ont un retard. Mais il est toujours préférable de faire un test ou une analyse de sang pour s’en assurer. Ensuite, le retard peut être dû à des maladies ou des infections. C’est l’exemple de la cystite, de la grippe ou de l’amygdale.

En outre, un retard de règles peut être dû à une altération de la glande thyroïde qui se manifeste par une augmentation ou une diminution des hormones thyroïdiennes produites. Il est toujours mieux d’aller vers un médecin pour faire le diagnostic afin de recevoir le traitement adéquat. Enfin, le retard de règles peut être dû au syndrome des ovaires polykystiques, maladie liée au système endocrinien et capable d’entraîner l’infertilité.

 

Le retard des règles : les cas sans inquiétudes

Contrairement à ce que vous pourriez penser, le retard des règles n’est pas toujours source d’inquiétudes. D’autant plus si le retard n’a pas encore dépassé 5 jours. De plus, il faut rappeler que le corps humain n’est pas un robot et qu’il peut avoir des troubles.

Ainsi, le retard de règles peut être dû à l’anxiété ou au stress. Ce sont deux états liés aux hormones. En étant anxieux, vous agissez directement sur les hormones, ce qui modifie le cycle menstruel. Les fortes anxiétés peuvent même conduire à un arrêt total des règles.

Le retard peut aussi avoir pour cause l’aménorrhée post-contraceptive encore appelé l’arrêt des pilules. Si vous avez pris pendant de longues années des pilules et que vous arrêtez de les prendre, il est nécessaire que votre corps prenne le temps de se réadapter pendant quelques mois. Cela crée alors des retards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *